Les agapes humanistes

 

Depuis le fond des ages, l'homme a regardé le ciel, cette réalité devenue abstraite car inatteignable. Au dela des attributs surnaturels secrets et mystiques que les premiers astronomes lui ont prêté, les solstices et les equinoxes qui marquent les cycles saisonniers de la nature furent connus et célébrés par les anciens peuples à cause de l'impact réel que ces moments charnière avaient sur leur vie de tous les jours.

Bien sur, à cette époque comme maintenant, le savoir conduit au pouvoir et ceux qui pouvaient prévoir et identifier ces moments charnière ont joui d'un formidable ascendent sur les autres membres de leurs tribus, surtout après le début de l'agriculture et de la sédentarisation de notre espèce. Les premiers chamanes étabirent leur pouvoir sur les explications qu'ils prétendaient fournir des phénomènes naturels. Les religions suivirent selon le même modèle. Elles s'approprièrent des solstices et équinoxes pour en faire des fêtes religieuses: le "noruz" des persans (équinoxe du printemps) et le noël des chrétiens (solstice d'hiver).

Nous, les humanistes souhaitons récupérer ces moments charnière au nom de notre espèce humaine pour bien affirmer notre appartenance au monde naturel par opposition à celui des fabulations surnaturelles inventées par les chamanes, gourous, prêtres, rabins, mollahs et autres manipulateurs pour justifier et maintenir leurs privilèges.

Nos agapes se font donc dans la joie de se sentir libérés de ces manipulations et de se retrouver avec une variété d'autres non-croyants qui, chacun selon son cheminement personnel, est venu à mettre le bien être de l'homme avant toutes choses, croyances et idéologies.

La première fête collective de sceptiques, laïques et menséens au mois d'août de 2003 présageait nos agapes humanistes qui sont devenues une précieuse tradition à Montréal. Nous espérons maintenant que cela se répandra ailleurs au Québec.

 

 

 

 

Google  
Web berclo.net

alt